Règlement

 

Généralités

La SAMU’s Cup est organisée par l’IRMAPS ( Association loi 1901 ) dont l’adresse postale et le siège sont situés : 5 rue du Chemin Lambert 78 770  Goupillières.

La SAMU’s Cup est une course croisière à la voile en équipage. Elle peut devenir un Rallye nautique lorsqu’elle se déroule en dehors des eaux territoriales ou que les conditions de location ou de navigation ne permettent pas l’organisation de régates officielles.

Cette manifestation est ouverte aux équipages obéissant aux critères d’admissions définis dans le présent règlement ; son but est de réunir sur l’eau les personnels des SAMU/SMUR, français et étrangers, et plus généralement du milieu de l’urgence pré-hospitalière.

Le conseil d’administration de l’IRMAPS décide de l’orientation générale de la SAMU’s Cup . Il fixe le montant des droits d’adhésion à l’IRMAPS, des frais d’inscription et de participation des non adhérents.

Le conseil d’administration de l’IRMAPS désigne chaque année un «comité d’organisation » qui comprend des membres actifs de l’IRMAPS, appartenant ou non au conseil d’administration, et des bénévoles non membres. 

Article 1 – Règles de participation.

Article 1-a Les dates et le lieu

La SAMU’s Cup a lieu tous les ans. Les dates en sont fixées au mois d’octobre par le conseil d’administration de l’IRMAPS. Elle se déroule en général deux années consécutives à Bandol, suivies d’une édition Outre Mer ou dans un lieu défini par le conseil d’administration (C.A.).

Article 1–b Les inscriptions

La participation d’un équipage est subordonnée au règlement d’une inscription avec une date limite. Le montant de l’inscription est fixé chaque année par le conseil d’administration de l’IRMAPS. Cette inscription se décompose entre les droits d’inscription/adhésion, une participation par équipier et un montant forfaitaire pour chaque bateau.

Le montant de l’adhésion à l’IRMAPS est fixé chaque année par le conseil d’administration de l’IRMAPS. La condition pour être adhérent est d’appartenir au monde de l’Aide Médicale Urgente .

Le montant du  droit d’inscription pour les participants non membre de l’IRMAPS est aussi fixée chaque année par le conseil d’administration de l’IRMAPS

Les participants payant la cotisation d’adhésion à l’IRMAPS  sont dispensés des frais d’inscription à la SAMU’s Cup.

Article 1–c Les équipiers

Un participant inscrit à la SAMU’s Cup est une personne physique participant à l’ensemble de la manifestation et présent à la soirée de gala.

Si plusieurs participants se succèdent à un même poste sur un même voilier , il n’est demandé qu’une seule participation forfaitaire à condition qu’un seul de ces équipiers ne soit présent à la soirée de gala.

Si plusieurs de ces équipiers souhaitent participer à la soirée de gala et donc ainsi dépassent le nombre d’inscrits prévus en navigation sur ce même voilier, il est demandé de le signaler lors de l’inscription afin de régulariser leur participation à la soirée de gala.

Par contre, tous les équipiers non adhérents à l’IRMAPS doivent régler leur droit d’inscription quelle que soit leur temps de présence sur la manifestation.

Article 1-d Les bateaux

La SAMU’s Cup est ouverte à tout voilier, mono ou multicoque, à partir d’une longueur de 25 pieds. La présence à bord d’une VHF est obligatoire.

Article 1-e Les équipages

L’équipage doit être composé d’au moins 50% de personnels appartenant ou ayant appartenu à un SAMU/SMUR.

Chaque SAMU/SMUR peut parrainer trois autres voiliers, courant sous la bannière du même SAMU si :

  • le chef de service du SAMU/SMUR ne s’y oppose pas

  • L’équipage de ce /ces voiliers est composé pour au moins 50% de son effectif par des personnels partenaires de l’Aide Médicale Urgente ( pompiers, ambulanciers,     médecins généralistes , personnel hospitalier ).

Toute participation n’obéissant pas à ces critères doit faire l’objet de l’approbation préalable du C.A. de l’IRMAPS.

Article 1-f Le nombre

Le comité d’organisation peut être amené à limiter le nombre de participants fonction des capacités d’accueil portuaires ou pour des raisons de sécurité.

Article 1-g Validité de l’inscription

L’inscription d’un bateau pour la SAMU’s Cup nécessite l’accord du Chef de Service du SAMU/SMUR concerné. En cas de refus écrit exprimé auprès de l’IRMAPS, il ne pourra être donné suite à une inscription officielle à l’évènement.

Article 1-h Le marquage

Un cagnard identifiant chaque bateau régulièrement inscrit sera remis lors des inscriptions et devra être rendu avant la soirée de Gala.

Il est autorisé pour chaque voilier participant d’effectuer un marquage complémentaire sur sa coque ou au moyen d’un pavillon.

Article 1-i Refus d’inscription

Le comité d’organisation se réserve le droit de refuser une inscription et donc une participation à la SAMU’s Cup si il estime qu’elle est de nature à compromettre la sécurité du demandeur lui-même ou des tiers participants, ou de porter préjudice à l’organisation et à la réalisation du bon déroulement de la SAMU’s cup.

Article 1-j  exclusion

Le comité d’organisation se réserve le droit d’exclure un équipier ou un équipage, pour une manche ou pour la totalité de la SAMU’s Cup, si celui ci présente un comportement de nature à nuire au bon déroulement de l’épreuve ou présente un danger pour lui même ou pour autrui.

Article 2 – Organisation des régates

Article 2-a Les régates

L’organisation des régates est assurée par la Société Nautique de Bandol.

Les règlementations sont celles édictées par la FFV et l’IYRU. les instructions de course seront remises à chaque bateau concurrent lors de la finalisation des inscriptions.

Article 2-b Le classement

Le classement des régates se fait selon la règle du Handicap National lorsque la SAMU’s Cup se déroule à Bandol .

Aux Antilles, la SAMU’s Cup devient un rallye nautique. Le classement des manches aux Antilles se fait sur des évaluations de «rating» pour les catamarans et au Handicap National pour les monocoques.

Le classement général du rallye intègre le classement des manches et des différentes épreuves proposées, avec des coefficients définis par le comité d’organisation.

Article 2-c FFV

LA SAMU’s Cup est une régate inscrite au calendrier de la FFV dans le cadre des régates corporatives. Chaque équipier doit donc être titulaire d’une licence FFV annuelle ou temporaire, y compris en cas de participation à une seule journée de régate.

Cette règle ne s’applique pas pour les navigations hors des eaux territoriales.

Article 3 – Affichage et publicité

Article 3-a Les partenaires de la SAMU’s Cup

En accord avec l’article 20.4 du code de publicité de l’ISAF et avec le règlement de la FFV concernant la publicité, le comité d’organisation se réserve la possibilité de demander l’affichage d’un logo ou de la marque d’un partenaire principal de la SAMU’s Cup sur chaque voilier participant.

Le support sera fourni (drapeau, autocollant, etc) ainsi que les moyens de l’afficher.

Article 3-b Les partenaires des concurrents

En accord avec l’article 20.2 du code de l’ISAF et du règlement de la FFV concernant la publicité, chaque concurrent est autorisé à afficher ses propres partenaires dont le nombre n’est pas limité. Les affichages et marquages sont soumis au règles édictées par la FFV.

Article 3-c Le Pavillon SAMU

Il est possible et même recommandé d’arborer à la place du pavillon de club, un pavillon identifiant le SAMU ou le SMUR du voilier participant.

Article 4 – Sécurité

Article 4-a Météo

Le comité d’organisation, en accord avec le comité course (SNB) peut décider l’annulation ou la modification d’une régate prévue en fonction des conditions météorologiques.

Article 4-b Responsabilité

Le skipper de chaque voilier, en tant que seul gardien du navire et présumé seul qualifié pour évaluer la compétence de son équipage, engage donc sa responsabilité personnelle dès lors qu’il décide de prendre le départ d’une manche ou de la poursuivre si les conditions de navigation se dégradent.

Article 4-c Armement de sécurité

Chaque skipper doit vérifier la conformité de son armement de sécurité et doit aussi s’assurer que chaque équipier connaisse le lieu et le fonctionnement des matériels : gilets de sauvetage, harnais, fusées, VHF.